Cadres de référence et guides techniques

logo cadre de réfLa collection « cadres de référence et guides techniques » comprend des ouvrages qui présentent des réflexions, des concepts et des définitions qui visent à former un langage et à proposer une façon d’agir en troubles graves du comportement.

Le SQETGC a choisi de rendre ses ouvrages disponibles gratuitement en pdf en ligne afin de favoriser leur diffusion. Il est également possible de commander des exemplaires papier de la plupart de ces document en complétant le bon de commande en ligne.

 

Les titres suivants sont actuellement disponibles :

 

  • Protocole d’identification des personnes présentant une DI ou un TSA et manifestant un TGC (février 2017)
  • Activités de jour valorisantes : Définition et recommandations pour l’intégration des personnes manifestant un TGC
  • Le modèle de plan de développement de l’expertise (tomes I et II)
  • Analyse et intervention multimodales en troubles graves du comportement : Lexique et Grille, novembre 2014
  • Intervention postévénement critique (IPEC) : Lignes directrices, novembre 2014
  • Intervention postévénement critique (IPEC) : Complément, novembre 2016
  • Prévention des troubles du comportement et des troubles graves du comportement, novembre 2014
  • Suivi des interventions en troubles graves du comportement (pour les personnes ayant une DI ou un TED), mars 2012

 


visuel transition siteCadre de référence soutenant le déploiement du Plan de transition en TGC et de son processus

Le cadre de référence a été élaboré pour soutenir le déploiement et l’actualisation du Plan de transition en TGC (PTr‐TGC) et de son processus, dans les CISSS et les CIUSSS du Québec. L’élaboration d’un plan de transition lors d’un changement de milieu de vie (ressource d’hébergement, service d’activité de jour, programme, milieu scolaire, milieu de travail, etc.) pour une personne présentant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et manifestant un trouble grave de comportement (TGC) est l’une des composantes essentielles du Guide de pratique en TGC.

Consulter la version pdf (complète) du document
Commander un exemplaire de la version complète

Protocole d’identification des personnes présentant une DI ou un TSA et manifestant un TGC (février 2017)

ProtocoleDepuis plusieurs années, les établissements du réseau de santé et de services sociaux qui offrent des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme et qui manifestent des troubles graves du comportement1 (TGC) se sont engagés dans des efforts importants d’amélioration et d’harmonisation des services et des pratiques en TGC. Les collectes de données menées pour les périodes 2013‐14 et 2014‐2015 pour mesurer le degré d’implantation des composantes essentielles du Guide de pratique en TGC (FQCRDITED, 2010) témoignent de cette volonté des établissements.

Les efforts mis en place pour harmoniser les pratiques en TGC ont conduit les équipes cliniques à vouloir convenir de critères et d’outils communs à utiliser pour identifier la clientèle manifestant des TGC (chaque établissement ayant au fil des ans adopté à cet égard ses propres façons de faire). En se donnant une base de référence commune pour procéder à cette identification, le réseau de services en TGC s’assure que ceux qui ont besoin de services spécialisés en TGC sont pris en compte, en plus de rendre plus rigoureux le processus d’attribution des ressources consacrées aux personnes manifestant des TGC.
En proposant un protocole d’identification des personnes manifestant des TGC, protocole développé conjointement par des experts‐conseils du SQETGC et des membres de la Communauté de pratique en TGC, le présent document apporte une contribution importante au dispositif de services en TGC pour tous les CISSS et CIUSSS du Québec et nous sommes heureux de le mettre à la disposition des équipes cliniques.

Consulter la version pdf (complète) du document
Commander un exemplaire de la version complète

AJVActivités de jour valorisantes : définition et recommandations pour l’intégration des personnes manifestant des TGC

En mars 2015, le Service québécois d’expertise en troubles graves du comportement (SQETGC) et la Communauté de pratique en troubles graves du comportementont mis en place un groupe de travail sur les activités de jour valorisantes spécifiquement dédiées aux personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et manifestant un trouble grave du comportement (TGC). La constitution de ce groupe de travail visait, d’une part, à répondre aux besoins exprimés par les membres de la Communauté de pratique en TGC de clarifier et de définir plus précisément la notion d’activités de jour valorisantes et, d’autre part, à soutenir les efforts de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) dans l’implantation de la cinquième composante du Guide de pratique en TGC, soit celle d’offrir aux personnes présentant des TGC des activités de jour valorisantes.

La décision de mener une telle démarche reposait sur plusieurs considérations. D’abord, le SQETGC et les membres de la Communauté de pratique en TGC partagent la conviction qu’un accès à des activités de jours valorisantes constitue un élément essentiel à mettre en place en vue de réduire la manifestation des TGC. Ensuite, il apparaît clair qu’une intégration réussie aux activités de jour valorisantes contribue directement aux objectifs des politiques québécoises visant l’inclusion et la participation sociales. Ces travaux reposent aussi sur la conviction qu’il n’est pas nécessaire de créer de nouveaux services spécialisés en TGC, mais qu’il est plutôt souhaitable d’adapter les services déjà existants afin qu’ils répondent de façon efficiente aux besoins spécifiques de cette clientèle. Finalement, bien que l’importance d’avoir accès à des activités de jour valorisantes ne soit pas remise en question, force est de constater que la participation aux activités de jour valorisantes pour les personnes manifestant un TGC représente un défi de taille pour les établissements. La collecte de données réalisée par la FQCRDITED en 2014-2015, et maintenant assumée par l’INESSS, a démontré que le degré d’implantation de cette composante est très variable et que le concept lui-même n’est pas toujours compris ou défini de la même façon.

Consulter la version pdf (complète) du document
Consulter la version abrégée du document (seulement disponible en pdf)
Commander un exemplaire de la version complète

Tome ILe modèle de développement de l’expertise : Tomes I et II

Les CRDITED du Québec, actuellement en voie d’intégration aux Centres intégrés de santé
et de services sociaux (CISSS) ou aux Centres intégrés universitaires de santé et de services
sociaux (CIUSSS), ont comme mission d’offrir des services d’adaptation/réadaptation aux
usagers avec DI ou TSA. Or, il est bien documenté qu’une certaine proportion de ces usagers
manifestera, dans certaines circonstances, des troubles du comportement (TC), voir même
des troubles graves du comportement (TGC). Chacun des établissements concernés se doit
donc de mettre en place un dispositif de services afin de répondre, au mieux, aux besoins
de cette clientèle.
Comme les problématiques liées aux manifestations des TGC sont complexes et
multifactorielles, le dispositif de services à mettre en place l’est également. Pour espérer
atteindre ses objectifs, il doit impliquer de nombreux acteurs dans l’établissement.
Selon les organisations, ce dispositif peut être actuellement plus ou moins développé et
formalisé. Le présent guide propose un cadre de référence, une démarche et des outils
pour aider l’organisation, et plus particulièrement les membres de la Communauté de
pratique en TGC, à développer ce dispositif de services en TGC.

AIMMAnalyse et intervention multimodales en troubles graves du comportement : Lexique et Grille, novembre 2014

S’inspirant des travaux initiaux menés par Dorothy Griffiths (1998) et William I. Gardner (2002), le SQETGC a, depuis une quinzaine d’années, développé et diffusé un modèle clinique d’identification des causes probables des troubles graves du comportement (TGC) chez les personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Ce modèle, l’Analyse et l’intervention multimodales (AIMM), intègre les principes de l’approche positive et de qualité de vie de la personne et permet, sur la base des hypothèses causales et globales élaborées, de mettre en branle des stratégies d’intervention ciblées dont on peut ensuite évaluer l’efficacité et la pertinence à travers le monitorage.

Consulter la version pdf du document
Commander un exemplaire

IPECIntervention postévénement critique (IPEC) : Lignes directrices, novembre 2014

Exercer le rôle d’intervenant auprès d’une clientèle présentant des troubles graves de comportement constitue pour plusieurs un défi professionnel stimulant, mais c’est aussi un rôle qui comporte un niveau élevé d’exigences, lié à la complexité des situations à gérer et à leur imprévisibilité. Dans un tel contexte, il n’est pas rare que ces intervenants soient impliqués (comme témoins ou parfois victimes) dans des événements susceptibles d’entraîner chez eux des réactions psychologiques ou physiques significatives, pour lesquelles un soutien spécialisé peut s’avérer nécessaire.

Désireux d’agir sur cette problématique, le Service québécois d’expertise en troubles graves du comportement est fier de mettre à la disposition des établissements qui œuvrent auprès de la clientèle ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme un ouvrage qui, en plus d’offrir un cadre de référence permettant de comprendre comment et pourquoi se développent des réactions de nature traumatique chez les intervenants confrontés à des événements critiques, soumet des recommandations permettant de structurer et d’implanter des mécanismes de soutien appropriés pour les personnes qui en sont victimes.

Consulter la version pdf du document
Commander un exemplaire

ipec-complement-p1Intervention postévénement critique (IPEC) : Complément (2016)

Soucieux de maintenir à jour les différentes composantes du programme IPEC en fonction des publications réalisées dans ce domaine, le SQETGC publie le Complément IPEC, qui s’appuie sur une vingtaine d’études récentes réalisées principalement entre 2010 et 2015, et qui vient à la fois confirmer les principes de base du programme, notamment l’utilisation du debriefing psychologique tel que proposé par Mitchell (2006), et souligner l’importance de la supervision et de la certification (et recertification) des pairs aidants pour assurer la qualité du programme.
Il apporte aussi des pistes de réflexion utiles concernant les méthodes à utiliser pour procéder à l’évaluation d’un tel programme.
Consulter la version pdf du document
Commander un exemplaire

 

PréventionPrévention des troubles du comportement et des troubles graves du comportement, novembre 2014

Depuis sa création, le SQETGC privilégie une approche de prévention des épisodes de troubles graves du comportement (TGC) dans la mesure où les modalités d’analyse et d’intervention portent sur de multiples facteurs internes et externes à la personne et visent par conséquent à réduire ou à éliminer l’effet des causes du TGC. À ce titre, les actions mises de l’avant sont tout à fait compatibles avec la prévention tertiaire. Par ailleurs, dans l’optique d’adopter une approche préventive globale, il paraissait souhaitable, voire indispensable pour le SQETGC et les CRDITED, de s’interroger sur les conditions propices à agir en amont des TGC, donc à identifier les facteurs de risque pouvant être à la source des troubles du comportement (TC) tout autant que les facteurs de protection permettant d’agir de manière à empêcher l’apparition des TC et des TGC.

Consulter la version pdf du document
Commander un exemplaire

SuiviSuivi des interventions en troubles graves du comportement (pour les personnes ayant une DI ou un TED), mars 2012

Issu de la collaboration entre Diane Buisson, B. Ps., Monique Rondeau, M. Ps., et Guy Sabourin, Ph. D., et de plusieurs années de travail, le guide technique de suivi des interventions en TGC (troubles graves du comportement) vise à développer l’expertise en TGC dans divers établissements offrant des services à des personnes ayant une DI (déficience intellectuelle) ou un TED (trouble envahissant du développement) et présentant des TGC.

Le « Suivi des interventions en troubles graves du comportement (TGC) » constitue une part essentielle d’une démarche d’analyse et d’intervention multimodales. L’objet de ce guide technique est d’en faciliter la compréhension et de fournir uncadre pour en simplifier l’actualisation.

Consulter la version pdf du document
Commander un exemplaire