Automutilation en DI-TSA

Carte non disponible

Date/Heure
Date(s) - 17 Mar. 2021
1:00 PM - 4:00 PM

Emplacement

Catégorie(s)


Le contexte

Bien que travailler auprès de personnes présentant des comportements agressifs soit un défi majeur, nous détenons de plus en plus d’outils nous permettant de procéder à des analyses de comportement et d’élaborer des plans d’action adaptés aux problématiques rencontrées. Qu’en est-il lorsque ces personnes ont des comportements dirigés envers elles-mêmes? Lorsque nos interventions n’arrivent pas à les soulager, et même parfois, aggravent la situation, que pouvons-nous faire?

La description

Cette formation de trois heures permettra de faire un survol des causes probables et multifactorielles des comportements d’automutilation ainsi que des interventions de prévention et de réadaptation/traitement permettant de réduire leur apparition ou de diminuer leur intensité. La réduction de l’utilisation des mesures de contrôle et d’isolement sera aussi abordée dans l’esprit de se donner des outils pour mieux travailler l’équilibre entre protéger et favoriser la qualité de vie.

Les objectifs

  • Développer et approfondir les connaissances des participants sur les causes possibles des comportements d’automutilation et sur les techniques d’intervention pouvant contribuer à réduire leur apparition ou à diminuer leur intensité.
  • Ouvrir la réflexion sur l’équilibre entre protéger et favoriser la qualité de vie.

 Le public cible

Cette formation s’adresse aux intervenants ainsi qu’aux professionnels travaillant auprès de personnes présentant une déficience intellectuelle ou un TSA et manifestant des comportements d’automutilation, désirant approfondir leurs connaissances à ce sujet.

La formatrice

Longtin_VVéronique Longtin, Ph. D., Psychoéducatrice et conseillère experte au SQETGC

 Riche d’une expérience professionnelle variée dans le domaine de l’intervention, développée tant aux services communautaires, que dans des établissements du réseau et en solidarité internationale, Véronique s’investit maintenant depuis 15 ans auprès des personnes présentant une DI ou un TSA et manifestant un TGC. En tant que conseillère experte en TGC au SQETGC, elle collabore à l’élaboration  de cadres de référence, de lignes directrices, de formations et d’outils favorisant le développement des meilleures pratiques en TGC. Elle a collaboré à la rédaction de plusieurs ouvrages, dont le Protocole d’identification des personnes présentant une DI ou un TSA et manifestant un TGC, le Cadre de référence soutenant le déploiement du Plan de transition en TGC et de son processus, les Activités de jour valorisantes : définition et recommandations pour l’intégration des personnes manifestant un TGC et l’Analyse et intervention multimodales en troubles graves du comportement : Lexique et Grille.

Elle s’intéresse aux transitions de milieux de vie (changement de ressources d’hébergement) depuis 2008. Cet intérêt, développé sur le plan professionnel et actualisé en recherche, s’appuie sur le désir de favoriser des transitions de milieux de vie plaçant la personne et sa famille au centre du processus de changement, dans le but d’améliorer la qualité des services. Sa thèse portant sur les transitions de milieux de vie dans la communauté des personnes présentant une DI, identifie une typologie des transitions mettant en lumière les expériences vécues par les personnes elles-mêmes, ainsi que par les intervenants les soutenant dans ce processus.

Ses autres intérêts professionnels se situent sur le plan des troubles de santé mentale, des syndromes génétiques et de la mesure des impacts des interventions spécialisées sur la réduction des TGC. Elle soutient activement les CISSS et les CIUSSS dans la collecte de données provinciale annuelle des composantes essentielles du Guide de pratique en TGC permettant d’évaluer le niveau d’implantation de ces pratiques spécialisées auprès de la population TGC du Québec.

Le format

Cette formation sera offerte à distance, le 17 mars 2021 de 13 h à 16 h.

Les modalités

La formation sera offerte sur la plateforme Zoom.

Les participants pourront y assister à partir de leur ordinateur doté de haut-parleurs ou d’écouteurs.

Seule la caméra de la formatrice sera activée et les participants seront invités à poser leurs questions par clavardage.

Les informations de connexion et la documentation à imprimer seront envoyées environ une semaine avant le début de la formation.

NOTE : Il demeure possible, pour les établissements qui le désirent, de réunir des participants dans une même salle en respectant les consignes sanitaires en vigueur et de projeter la formation sur grand écran.  La personne faisant l’inscription pour le groupe doit alors en informer l’agente à la formation du SQETGC (sophie.choquette.sqetgc@ssss.gouv.qc.ca) et lui faire parvenir une liste de présences après chaque bloc.

Les coûts

Pour les employés des CISSS et des CIUSSS, aucun déboursé n’est requis, conformément à l’entente de financement du SQETGC.

Les autres participants recevront une facture de 50 $ (plus taxes) dans les semaines précédant la formation.

L’inscription

Les personnes intéressées doivent s’inscrire en remplissant le formulaire apparaissant ci-dessous, avant le 19 février 2021.

Des questions?

N’hésitez pas à communiquer avec Sophie Choquette, agente à la formation au SQETGC

 
Québec

© Gouvernement du Québec, 2018