Habiletés exécutives chez une clientèle présentant une DI avec ou sans TSA et des TGC : Mesure et intervention (FORMATION À DISTANCE)

Carte non disponible

Date/Heure
Date(s) - 28 Jan. 2019
9:00 AM - 4:00 PM

Emplacement

Catégorie(s)


Cette formation se tiendra à distance les 28 et 29 janvier 2019. Des suivis seront organisés les 11 et 12 mars 2019.

Le contexte

Des déficits d’habiletés exécutives et d’autorégulation sont fréquemment observés en DI (Danielsson, 2010) et dans les TSA (Smithson, 2013). Sur le plan fonctionnel, les dysfonctions répertoriées peuvent entraîner des situations d’handicap marquées au plan des habiletés psychosociales et adaptatives, voire même contribuer à l’émergence de troubles du comportement (Bellavance et al., 2006; Shoemaker et al., 2013). Afin de pallier ces déficits, des auteurs œuvrant dans les milieux cliniques et de la recherche proposent des modèles d’intervention basés sur la réhabilitation des habiletés exécutives et d’autorégulation auprès de personnes ayant une DI ou un TSA (Bellavance et al., 2006; Dawson et Guare, 2010; Ylvisaker et Feeney, 1998).

Ces approches s’inscrivent dans un modèle positif et d’autodétermination, en développant chez la personne la conscience de soi et des autres, les intérêts, les motivations ainsi que le projet de vie, et en lui reconnaissant un rôle central dans le processus décisionnel. Parallèlement, ces modèles d’intervention soutiennent l’importance d’une relation positive et significative avec une personne-modèle (aussi appelée compagnon) ayant un rôle d’accompagnement dans l’apprentissage, la pratique et la généralisation de régles métacognitives ajustées au niveau développemental dans les contextes pertinents.

L’objectif visé dans le cadre de ces interventions n’est pas nécessairement de sur-entraîner une fonction exécutive spécifique, mais plutôt de pratiquer des habiletés régulatrices dans des contextes spécifiques et pertinents pour la personne (Dawson et Guare, 2010; Diamond, 2013). Dans l’ensemble, il s’agit généralement de miser sur la régulation extrinsèque, par l’entremise d’interactions régulatrices avec une personne-modèle, pour induire par habitude des patrons comportementaux mieux adaptés chez la personne.

La description

Cette formation permettra de sensibiliser les participants aux concepts de base des habiletés exécutives chez les personnes présentant une DI avec ou sans TSA. En plus d’en montrer l’importance dans la compréhension des troubles graves du comportement (TGC) chez ces personnes, les formateurs expliqueront comment observer ces habiletés dans la vie de tous les jours et intervenir à l’intérieur des processus d’analyse et d’intervention multimodales (AIMM) adaptés à ces problématiques, incluant des interventions d’apprentissage et de traitement liées aux habiletés exécutives et de régulation.

Les participants pourront également approfondir leur compréhension de ces méthodologies d’intervention auprès d’un de leurs usagers. Les formateurs leur fourniront du soutien dans le développement et l’ajustement de leur plan d’action multimodal en TGC. Ils pourront également leur suggérer des moyens spécifiques d’enseignement et de généralisation d’habiletés exécutives pertinentes à la situation clinique qui les intéresse.

Les objectifs

Après avoir suivi cette formation, les participants seront en mesure de :

  • reconnaître l’importance des fonctions exécutives et de régulation (comportementale et émotionnelle) dans les TGC chez les personnes présentant une DI avec ou sans TSA;
  • identifier et comprendre les indices comportementaux liés aux difficultés des habiletés exécutives;
  • faire les liens entre ces indices comportementaux et l’AIMM, avec des outils spécifiques (inventaire, objectifs d’apprentissage, scénarios de régulation comportementale, activités pédagogiques et stratégies de généralisation) en réalisant une étude de cas d’un usager;
  • élaborer et ajuster un plan d’action multimodal en TGC pour un usager en fonction des indices comportementaux de ses difficultés particulières au niveau des habiletés exécutives.

Le public cible

Cette formation est destinée aux personnes travaillant auprès d’un usager, d’un niveau de DI légère ou modérée avec ou sans TSA, utilisant un langage verbal fonctionnel et présentant des indices comportementaux liés aux difficultés au niveau des habiletés exécutives. Les participants à la formation devront avoir une bonne connaissance de l’usager ciblé. Une analyse multimodale préalable est souhaitable, mais non obligatoire.

Au moment de s’inscrire, les participants devront former des équipes, incluant un éducateur, qui appliquera les interventions, et un professionnel (psychoéducateur, psychologue ou SAC), qui le soutiendra. Chaque membre de l’équipe devra connaître l’usager ciblé et avoir un rôle actif dans l’équipe de réadaptation qui l’entoure.

Formateurs

Julie BouchardJulie Bouchard, ps.éd., conseillère en TGC

Julie compte plusieurs années d’expérience auprès de la clientèle DI-TSA, tant au sein de services communautaires qu’en CRDITED. Elle a travaillé avec plusieurs équipes dans des résidences spécialisées en TC et en TGC; à la maison Lily Butters, elle a été très active dans le soutien aux équipes interdisciplinaires et aux éducateurs, en plus d’assumer le leadership clinique des dossiers des usagers hébergés.

Formatrice pour l’analyse et l’intervention multimodale, elle s’est impliquée dans le développement d’outils ainsi que dans la réflexion et la mise en place de mécanismes visant à soutenir le travail des équipes et à consolider les connaissances et les compétences « multimodales » des éducateurs.

À titre de conseillère en TGC, Julie offre des services-conseils spécialisés en TGC aux établissements du réseau des CRDITED, afin notamment de les soutenir dans l’implantation du Guide de pratique en TGC. Elle collabore également à différents projets de recherche et de développement destinés à améliorer les pratiques en TGC.

L476N-59SNMN0Olivier Morin-Moncet, neuropsychologue, expert-conseil

Titulaire d’un doctorat en neuropsychologie clinique de l’Université de Montréal, M. Morin-Moncet a développé de l’expérience en évaluation neuropsychologique auprès de clientèles de tous âges présentant des troubles neurologiques et de santé mentale. Il a également œuvré dans l’évaluation neuropsychologique et l’intervention auprès de personnes ayant une déficience intellectuelle, avec ou sans trouble du spectre de l’autisme, et des troubles graves du comportement à l’IUSMM.

M. Morin-Moncet s’est joint au SQETGC en 2016. Agissant à titre d’expert-conseil, il met à profit son expérience afin de préciser le fonctionnement cognitif et comportemental chez des personnes ayant une DI et/ou un TSA ainsi qu’un TGC, ceci dans le but de soutenir les équipes cliniques dans la mise en place et dans le suivi de mesures d’intervention adaptées à ces personnes. Dans sa pratique privée, M. Morin-Moncet évalue et intervient auprès d’enfants et d’adolescents ayant un trouble neurodéveloppemental et des difficultés adaptatives, en plus de développer une spécialité dans l’évaluation du TSA sans DI.

En outre, M. Morin-Moncet possède plusieurs années d’expérience de travail à la Direction de la Protection de la Jeunesse ainsi que dans une ressource intermédiaire pour des personnes ayant une DI et une histoire de troubles du comportement.

Le format

À travers la plate-forme Adobe Connect, cette formation sera proposée à distance les 28 et 29 janvier 2019 de 9 h à 16 h.

Puis, toujours à travers Adobe Connect, chaque équipe sera conviée à une rencontre de supervision de 80 minutes, le 11 ou le 12 mars 2019.  En prévision de cet échange, l’équipe devra avoir ciblé et démarré un enseignement en lien avec les indices comportementaux liés aux difficultés au niveau des habiletés exécutives pour son usager.

Les préalables à l’inscription

Avant de s’inscrire, les personnes intéressées devront s’assurer former une équipe composée d’un éducateur et d’un professionnel travaillant ensemble auprès d’un usager répondant aux critères énumérés ci-après :

  • L’usager doit être adulte, présenter des lacunes significatives à des habiletés exécutives, particulièrement au niveau de la régulation comportementale (idéalement selon les résultats du BRIEF), ainsi que des TC/TGC (selon les résultats de l’EGCP-II ou de l’EGCP-II-R).

ATTENTION : Il est recommandé de choisir un usager qui présente un « profil moyen » de troubles du comportement et de difficultés exécutives, et d’éviter les profils d’usagers très complexes ou qui présentent une grande variété de diagnostics.  Ceci facilitera l’intégration et l’application de vos nouvelles connaissances en lien avec les habiletés exécutives.

  • L’usager doit présenter une DI légère ou modérée (limite supérieure) avec ou sans TSA (les usagers présentant un TSA sans DI associée ne sont couverts dans la formation).
  • L’usager doit avoir un langage verbal fonctionnel.
  • Les participants doivent prévoir du temps AVANT la formation pour s’approprier le dossier et mesurer les habiletés exécutives et le TC/TGC ainsi qu’APRÈS les deux premiers jours de formation, afin de mettre en œuvre leurs apprentissages à travers l’usager ciblé.
  • Puisque des interventions devront être mises en place dans l’environnement actuel de l’usager, il faut considérer l’ouverture et la collaboration du milieu de l’usager lors de sa sélection.

Les préparatifs

Dans les semaines précédant la formation, chaque équipe devra s’assurer :

  • de disposer des résultats d’un EGCP-II ou d’un EGCP-II-R (en entrevue dirigée), récent et encore d’actualité (peut avoir été complété il y a quelques mois, mais les résultats doivent être encore cohérents avec le profil de l’usager);
  • d’avoir avoir rempli et compilé un BRIEF, profil adulte (il n’est pas nécessaire d’avoir un rapport écrit) – NON OBLIGATOIRE
  • d’avoir rempli le tableau envoyé par le SQETGC avec des informations concernant son usager (le contenu sera fusionné avec celui fourni par les autres équipes et distribué à tous afin de faciliter les échanges) et de l’envoyer au plus tard le 11 janvier 2019.

L’inscription

Le coordonnateur en TGC de chaque établissement est responsable d’inscrire jusqu’à trois équipes en remplissant le formulaire qu’il a reçu par courriel autant de fois que nécessaire, et de le renvoyer par courriel également à Sophie Choquette entre le 15 octobre et le 14 décembre 2018.

Après réception du formulaire, le professionnel de chaque équipe sera contacté par téléphone, afin de valider le profil de l’usager ciblé.

L’inscription d’une équipe sera considérée comme complétée lorsque le formulaire sera dûment rempli et que le profil de l’usager ciblé aura été validé.

S’il y a des situations particulières en lien avec les exigences nommées ci-haut, une vérification auprès du SQETGC est à faire AVANT de compléter un formulaire d’inscription.

Des questions?

N’hésitez pas à communiquer avec Sophie Choquette, agente à la formation au SQETGC

 
Québec

© Gouvernement du Québec, 2018