Le pica, un défi pour l’intervention

Carte non disponible

Date/Heure
Date(s) - 11 Mar. 2021 au 18 Mar. 2021
9:00 AM - 12:00 PM

Emplacement

Catégorie(s)


Le contexte

Un petit nombre de personnes qui présentent une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ingèrent des substances non comestibles, un comportement qui est particulièrement dangereux pour eux-mêmes. Ce comportement se montre souvent résistant aux interventions que l’on déploie dans les milieux. On aboutit régulièrement à une épuration complète du milieu ce qui ne va pas sans appauvrir la vie de la personne concernée.

La description

Cette formation permettra aux participants de se familiariser avec les principales causes connues du pica en portant une attention particulière à la façon d’en faire l’évaluation.  Dans un deuxième temps, les interventions documentées sur chacune des principales causes seront passées en revue.

Les objectifs

Après avoir assisté à cette formation, les participants pourront :

  • identifier si un usager présente un comportement de pica et mesurer ce comportement pour en faire le suivi de manière rigoureuse ;
  • nommer les principales causes du pica et connaître les façons d’en détecter la présence chez un usager;
  • identifier les stratégies de prévention et de traitement éprouvées.

Le public cible

Cette formation est destinée aux éducateurs, psychoéducateurs, spécialistes en activités cliniques et psychologues qui suivent actuellement un usager présentant un pica.  La participation « en équipe autour d’un même usager » est une formule très fructueuse.

Le formateur

André Lapointe, expert-conseilPsychologue depuis plus de 40 ans, André Lapointe a toujours travaillé auprès des personnes ayant une déficience intellectuelle et des troubles du comportement.

Consultant depuis 1989, il a acquis une bonne expérience de la planification régionale de services ainsi que de la gestion de projets cliniques. Il a notamment dirigé un projet de désinstitutionalisation de personnes ayant une déficience intellectuelle et des troubles de santé mentale, appuyé une équipe d’intervention sur les troubles graves du comportement (TGC) en déficience physique et assuré la coordination du Consortium de services pour les personnes ayant des TGC, précurseur du PREM-TGC. Dans l’équipe de consultants du SQETGC, M. Lapointe partage son temps entre des activités de formation, de consultation clinique et de recherche/développement.

Clinicien reconnu, il a souvent été invité à présenter ses travaux dans le cadre de conférences et de colloques internationaux (AAMR, NADD Europe, NADD…). Il a participé en 2006 à la rédaction d’un ouvrage sur les standards de pratique en TGC : « Practice Guidelines for Diagnostic, Treatment and Related Support Services for Persons with Developmental Disabilities and Serious Behavioral Problems » (NADD Press, 2006).

Le format

À travers l’application Adobe Connect, cette formation sera proposée à distance, en deux blocs d’une demi-journée.

Bloc 1 Jeudi 11 mars 2021 9 h à midi
Bloc 2 Jeudi 18 mars 2021 9 h à midi

L’intérêt et la pertinence des formations à distance sont grandement améliorés par l’engagement actif des participants en posant des questions ou en partageant des expériences cliniques.

Les sites

Jusqu’à 20 sites seront acceptés, comptant chacun un nombre maximum de 20 participants. Il  est toutefois important de tenir compte de la capacité d’amplification du son dans la salle choisie.

Chaque site devra être équipé :

  • d’un ordinateur…
    • branché sur Internet ;
    • disposant de la dernière version d’Adobe Flash;
  • d’une ligne téléphonique et d’un système d’amplification du son;
  • d’un projecteur et d’un écran.

La documentation sera envoyée à l’avance, de même que le lien pour se connecter par Adobe Connect et le numéro de téléphone à composer.

L’écran de l’ordinateur sera projeté sur un écran. Le son proviendra du téléphone.

  • Il faudra nommer, pour chaque site, une personne-ressource clinique.

La personne-ressource clinique

Choisie parmi les professionnels de l’établissement, la personne-ressource devra avoir une solide expérience clinique. Elle sera le lien entre le SQETGC et les participants de son groupe :

  • Durant les exercices, elle sera chargée d’animer les discussions, de recueillir les questions ainsi que les commentaires des participants, puis de les transmettre au formateur à travers la plate-forme Adobe Connect.
  • Elle prendra en charge les tests préalables, le branchement de l’équipement et le lancement de chacune des sessions (possibilité de déléguer).
  • Elle sera aussi responsable d’imprimer à l’avance le matériel de formation ainsi que de faire circuler la liste de présences et de l’acheminer au SQETGC après chaque bloc de formation (possibilité de déléguer).

Il est souhaitable que la personne-ressource soit la même pour les deux blocs.

Le test préalable

Les personnes-ressources n’ayant pas d’expérience avec Adobe Connect seront contactées dans les semaines précédant la formation afin de prévoir un test de connectivité avec le SQETGC.

 L’inscription

Le coordonnateur en TGC de chaque établissement est responsable d’inscrire jusqu’à trois sites en remplissant le formulaire reçu du SQETGC autant de fois que nécessaire et de le renvoyer par courriel à Sophie Choquette avant le 19 février 2021.

Des questions?

N’hésitez pas à communiquer avec Sophie Choquette, agente à la formation au SQETGC

 
Québec

© Gouvernement du Québec, 2018