L’estime de soi chez la clientèle présentant une DI ou un TSA

Carte non disponible

Date/Heure
Date(s) - 22 Avr. 2020
9:00 AM - 12:00 PM

Emplacement

Catégorie(s)


Le contexte

L’estime de soi est le jugement global positif ou négatif qu’une personne a d’elle‐même. Elle peut avoir une grande influence sur notre bien‐être subjectif et sur nos relations avec les autres. Une forte estime de soi favorise la réussite. Elle aide à prendre des risques, à chercher des solutions créatives, à faire preuve de persévérance. Une faible estime de soi, entraîne une souffrance psychologique importante plongeant la personne dans la honte, l’envie ou la rage.

Ce sont souvent les efforts pour composer avec ces émotions négatives qui sont perçues comme des comportements problèmes, parfois même comme un trouble grave du comportement (TGC). Les personnes ayant une DI ou un TSA présentent aussi plusieurs facteurs de risque sur le plan de l’estime de soi.

La description

La formation misera sur une approche expérientielle qui permettra aux participants de comprendre « de l’intérieur » les rapports entre l’expérience, l’estime de soi, la souffrance liée à une faible estime et les différents comportements pour composer avec celle‐ci. Ce type de formation est riche dans la mesure où chacun des participants est ouvert à partager son expérience personnelle et professionnelle sur le thème. À distance, elle prendra tout son sens si les participants acceptent d’utiliser les différents outils technologiques proposés pour mettre en commun leurs connaissances et leur vécu.

Les participants apprendront à repérer les manifestations d’une faible estime de soi chez les personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et à en comprendre le rôle dans la présentation d’un TGC.

Plusieurs pistes d’intervention seront présentées et une attention particulière sera portée à la mesure de l’estime de soi chez la clientèle, non seulement pour la détecter, mais surtout pour pouvoir mesurer l’effet des interventions.

Certaines des compétences acquises pour concevoir et soutenir une intervention sur l’estime de soi pourront être généralisées à l’intervention sur d’autres facteurs psychologiques des TGC.

Les objectifs

Après avoir assisté à cette formation, les participants seront en mesure :

  • d’identifier le rôle d’une mauvaise estime de soi dans un TGC ;
  • d’identifier divers signes d’un problème d’estime de choix chez les personnes présentant une DI ou un TSA;
  • de s’inspirer d’interventions exemplaires pour aider les personnes présentant une DI ou un TSA à améliorer leur estime de soi.

Le public cible

Cette formation s’adresse aux professionnels et aux éducateurs qui ont au moins 4‐5 ans d’expérience avec la clientèle présentant un TGC. La formation suppose aussi une connaissance de base de l’approche multimodale et de sa terminologie. Les méthodes abordées dans cette formation aideront ceux qui œuvrent auprès de personnes dont le fonctionnement intellectuel est égal ou plus élevé que la déficience moyenne.

Le formateur

André Lapointe, expert-conseilPsychologue depuis plus de 40 ans, André Lapointe a toujours travaillé auprès des personnes ayant une déficience intellectuelle et des troubles du comportement.

Consultant depuis 1989, il a acquis une bonne expérience de la planification régionale de services ainsi que de la gestion de projets cliniques. Il a notamment dirigé un projet de désinstitutionalisation de personnes ayant une déficience intellectuelle et des troubles de santé mentale, appuyé une équipe d’intervention sur les troubles graves du comportement (TGC) en déficience physique et assuré la coordination du Consortium de services pour les personnes ayant des TGC, précurseur du PREM-TGC. Dans l’équipe de consultants du SQETGC, M. Lapointe partage son temps entre des activités de formation, de consultation clinique et de recherche/développement.

Clinicien reconnu, il a souvent été invité à présenter ses travaux dans le cadre de conférences et de colloques internationaux (AAMR, NADD Europe, NADD…). Il a participé en 2006 à la rédaction d’un ouvrage sur les standards de pratique en TGC : « Practice Guidelines for Diagnostic, Treatment and Related Support Services for Persons with Developmental Disabilities and Serious Behavioral Problems » (NADD Press, 2006).

Le format

À travers l’application Adobe Connect, cette formation sera proposée à distance, en deux blocs d’une demi-journée.

Bloc 1 Mercredi 22 avril 2020 9 h à 12 h
Bloc 2 Mercredi 29 avril 2020 9 h à 12 h

Les participants seront également invités à utiliser leur téléphone cellulaire ou leur tablette pour répondre à certaines questions posées par le formateur dans l’application Mentimeter (aucune installation requise). 

Jusqu’à 100 participants seront acceptés et pourront assister à la formation de façon individuelle, que ce soit de leur bureau ou de la maison.

Le matériel requis

Chaque participant devra avoir accès à un ordinateur (pour la vidéo), branché sur Internet et disposant de la dernière version d’Adobe Flash, en plus d’une ligne téléphonique (pour l’audio).

La documentation sera envoyée environ une semaine à l’avance, de même que le lien pour se connecter par Adobe Connect et le numéro de téléphone à composer.

Le test préalable

Les participants n’ayant pas d’expérience avec Adobe Connect pourront contacter l’agente à la formation du SQETGC dans la semaine précédant le premier bloc de la formation afin de prévoir un test.

L’inscription

Les personnes intéressées sont invitées à s’inscrire en remplissant le formulaire apparaissant plus bas avant le 15 avril 2020.

Des questions?

N’hésitez pas à communiquer avec Sophie Choquette, agente à la formation au SQETGC

 
Québec

© Gouvernement du Québec, 2018