Troubles de santé mentale fréquemment rencontrés en TGC : profil clinique et stratégies d’intervention

Carte non disponible

Date/Heure
Date(s) - 5 Oct. 2020
1:00 PM - 4:00 PM

Emplacement

Catégorie(s)


Le contexte

Certains troubles de santé mentale sont fréquemment observés chez les personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et manifestant des troubles graves du comportement (TGC). Un diagnostic en santé mentale vient parfois complexifier leurs tableaux cliniques déjà chargés. Ces troubles de santé mentale apportent leur lot de doutes quand vient le temps de prendre des décisions en termes d’intervention clinique et une équipe clinique pourrait avoir l’impression qu’elle n’a qu’une portée limitée sur les symptômes d’un trouble de santé mentale.  Bien que la littérature scientifique nous enseigne que le traitement des troubles mentaux passe par la psychothérapie jumelée à la pharmacologie, un Plan d’action multimodal (PAMTGC) bien élaboré peut favoriser une meilleure adaptation de la personne dans son environnement.

Cette formation vise précisément à aborder cet aspect. En considérant les forces et les limites de la personne, qu’est-ce qui peut être mis en place par l’équipe clinique pour une personne manifestant des TGC et ayant un trouble dépressif caractérisé, un TDA/H, un trouble oppositionnel avec provocation ou un trouble obsessionnel-compulsif?

La description

Cette formation est composée de quatre blocs qui couvriront chacun un des troubles suivants* :

  • trouble dépressif caractérisé;
  • TDA/H;
  • trouble oppositionnel avec provocation
  • trouble obsessionnel-compulsif.

 *  Le SQETGC offrant déjà des formations sur les troubles anxieux et le TPL, ces troubles n’ont pas  été retenus pour la présente formation.

Chaque bloc est structuré de la même façon :

  • présentation sommaire des critères diagnostiques du DSM-5 et du DM-ID-2;
  • présentation d’une vignette clinique;
  • présentation des volets d’un Plan d’action multimodal (PAMTGC) « type » pour une personne qui manifesterait des caractéristiques semblables;
    • hypothèses causales et hypothèses globales;
    • interventions préventives (aménagements préventifs, incluant l’élaboration de la programmation et l’amélioration de la qualité de vie et la prévention active);
    • les interventions de réadaptation et de traitement.

La moitié de chaque bloc sera consacrée à l’élaboration des interventions. Plusieurs exemples concrets seront donnés pendant la formation par l’entremise de  la vignette clinique.

Les objectifs

Après avoir assisté à cette formation, les participants seront en mesure :

  • d’utiliser les caractéristiques globales de la personne afin de mieux comprendre son diagnostic, et vice versa.
  • d’implanter certaines interventions cliniques appropriées en fonction des caractéristiques de la personne et de son diagnostic dans le cadre de l’AIMM.

Le public cible

Éducateurs et professionnels travaillant auprès de personnes présentant une DI ou un TSA, manifestant des TGC et ayant le diagnostic d’un des troubles précédemment cités, ou un profil clinique s’apparentant à un de ces troubles (validé par une équipe interdisciplinaire). Il n’est pas nécessaire que les mêmes participants assistent à tous les blocs.

Veuillez noter que la formation est structurée en fonction de l’AIMM et que les participants doivent en avoir une connaissance minimale, c’est-à-dire avoir suivi la formation de base et l’avoir appliqué auprès d’une personne présentant une DI ou un TSA et des TGC), puisque les concepts ne seront pas réexpliqués.

Les formatrices

Julie BouchardJulie Bouchard, ps.éd., compte plusieurs années d’expérience auprès de la clientèle DI-TSA, tant au sein de services communautaires qu’en CRDITED. Elle a travaillé avec plusieurs équipes dans des résidences spécialisées en TC et en TGC; à la maison Lily Butters, elle a été très active dans le soutien aux équipes interdisciplinaires et aux éducateurs, en plus d’assumer le leadership clinique des dossiers des usagers hébergés.

Formatrice pour l’analyse et l’intervention multimodales, elle s’est impliquée dans le développement d’outils ainsi que dans la réflexion et la mise en place de mécanismes visant à soutenir le travail des équipes et à consolider les connaissances et les compétences « multimodales » des éducateurs.

À titre de conseillère en TGC, Julie offre des services-conseils spécialisés en TGC aux établissements du réseau, afin notamment de les soutenir dans l’implantation du Guide de pratique en TGC. Elle collabore également à différents projets de recherche et de développement destinés à améliorer les pratiques en TGC.

Longtin_VRiche d’une expérience professionnelle variée dans le domaine de l’intervention, tant aux services communautaires, dans des établissements du réseau, qu’en solidarité internationale, Véronique Longtin, Ph. D., ps.ed., s’investit depuis bientôt dix ans, auprès des personnes présentant une DI et un TSA. En tant que conseillère experte en TGC au SQETGC elle collabore au développement de formations et d’outils favorisant le développement des meilleures pratiques en TGC.

Coauteure du Plan de transition en TGC, elle s’intéresse aux transitions de milieux de vie (changement de ressources d’hébergement) depuis 2008. Cet intérêt, développé sur le plan professionnel et actualisé en recherche, s’appuie sur le désir de développer les connaissances dans le domaine des transitions et de favoriser des transitions de milieux de vie plaçant la personne et sa famille au centre des démarches et du processus de changement dans le but d’améliorer la qualité des services.

Le format

À travers l’application Adobe Connect, cette formation sera proposée à distance, en quatre blocs d’une demi-journée.

Trouble oppositionnel avec provocation Lundi 5 octobre 2020 13 h à 16 h
TDA/H Lundi 19 octobre 2020 13 h à 16 h
Trouble dépressif caractérisé Lundi 26 octobre 2020 13 h à 16 h
Trouble obsessionnel-compulsif Lundi 16 novembre 2020 13 h à 16 h

Les sites

Jusqu’à 20 sites seront acceptés, comptant chacun un nombre maximum de 20 participants. Il  est toutefois important de tenir compte de la capacité d’amplification du son dans la salle choisie.

Chaque site devra être équipé :

  • d’un ordinateur…
    • branché sur Internet ;
    • disposant de la dernière version d’Adobe Flash;
  • d’une ligne téléphonique et d’un système d’amplification du son;
  • d’un projecteur et d’un écran.

La documentation sera envoyée à l’avance, de même que le lien pour se connecter par Adobe Connect et le numéro de téléphone à composer.

L’écran de l’ordinateur sera projeté sur un écran. Le son proviendra du téléphone.

  • Il faudra nommer, pour chaque site, une personne-ressource.

La personne-ressource

La personne-ressource sera le lien entre le SQETGC et les participants de son groupe :

  • Elle prendra en charge le test préalable (au besoin), le branchement de l’équipement et le lancement de chacune des sessions.
  • Elle sera aussi responsable d’imprimer à l’avance le matériel de formation ainsi que de faire circuler la liste de présences et de l’acheminer au SQETGC après chaque bloc de formation.
  • Durant la formation, elle sera chargée de recueillir les questions ainsi que les commentaires de ses collègues, et de les transmettre aux formatrices à travers le clavardage de la plate-forme Adobe Connect (possibilité de déléguer à quelqu’un dans salle si la personne-ressource choisie pour les autres tâches ne fait pas partie du groupe).

Le test préalable

Les personnes-ressources n’ayant pas d’expérience avec Adobe Connect seront contactées dans les semaines précédant la formation afin de prévoir un test de connectivité avec le SQETGC.

L’inscription

Le coordonnateur en TGC de chaque établissement est responsable d’inscrire jusqu’à trois sites en remplissant le formulaire reçu du SQETGC autant de fois que nécessaire et de le renvoyer par courriel à Sophie Choquette avant le 18 septembre 2020.

Des questions?

N’hésitez pas à communiquer avec Sophie Choquette, agente à la formation au SQETGC

 
Québec

© Gouvernement du Québec, 2018